Nistagmus

Le nystagmus est un mouvement involontaire, rapide et répétitif des yeux. En général, le mouvement peut aller d’une extrémité à l’autre des yeux (nystagmus horizontal) mais aussi de haut en bas (nystagmus vertical) ou être circulaire (nystagmus rotatoire). Le mouvement peut être lent ou rapide, et touche généralement les deux yeux.

Causes de nystagmus

Le nystagmus peut apparaître comme une maladie des yeux congénitale, présente depuis la naissance. Cependant, le nystagmus peut aussi être une maladie acquise, à caractère temporaire, dont la principale cause est l’ingestion de certains médicaments ou substances: des médicaments anticonvulsifs, excès d’alcool ou sédatifs.

Le nystagmus peut également apparaître à cause d’un traumatisme crânien suite à un accident de la route, de troubles de l’oreille interne comme la labyrinthite ou la maladie de Ménière, d’accidents vasculaires cérébraux, de carence en thiamine ou vitamine B12, ou de toute autre maladie cérébrale comme la sclérose en plaques ou des tumeurs cérébrales qui peuvent engendrer un nystagmus si les dommages touchent les régions qui contrôlent le mouvement des yeux.

Symptômes du nystagmus

La présence d’un mouvement involontaire des yeux est le principal symptôme du nystagmus. En général, ce mouvement a lieu d’une extrémité à l’autre des yeux, ce qui reçoit le nom de nystagmus horizontal. Le nystagmus vertical se caractérise quant à lui par des mouvements de haut en bas, tandis que les mouvements circulaires de l’œil sont caractéristiques du nystagmus rotatoire.

Le mouvement peut être rapide ou lent, et touche généralement les deux yeux. En plus des mouvements oculaires, d’autres symptômes du nystagmus sont la sensibilité à la lumière, les vertiges, la difficulté à voir dans les lieux sombres, des problèmes de vision et une tendance à maintenir la tête dans une position tournée ou inclinée, en plus d’avoir le tournis et l’impression que la terre tremble.

Diagnostic du nystagmus

Le nystagmus est diagnostiqué en examinant la partie interne de l’œil et en réalisant un examen de la vue. Durant le diagnostic, l’ophtalmologue cherchera des symptômes de strabisme, de cataractes ou des anomalies du nerf optique ou la rétine.

Une façon de constater le nystagmus consiste à demander à l’individu de tourner pendant environ 30 secondes, puis de s’arrêter et de fixer un objet. En présence de nystagmus, les yeux bougeront dans un premier temps lentement dans une direction, puis rapidement dans la direction opposée.

D’autres preuves qui peuvent être réalisées pour diagnostiquer le nystagmus sont les suivantes: un examen de l’oreille, un examen neurologique, une tomographie assistée par ordinateur (rayons X du cerveau) et une résonance magnétique (des ondes magnétiques et radio pour prendre des images du cerveau).