Prof. Ruiz Moreno ENCUESTA EDEMA MACULAR

Le professeur José María Ruiz Moreno, Président de la Société Espagnole de la Rétine et du Vitré (SERV) et Directeur médical chez Vissum, a présenté le jeudi 26 mai dernier, lors d’une conférence de presse, le premier sondage sur l’œdème maculaire diabétique réalisé par les laboratoires Bayer en Espagne avec le soutien du SERV, du Réseau de groupes d’étude du diabète en assistance primaire (RedGDPS) et de la Fédération Espagnole du Diabète (FEDE).

La rétinopathie diabétique est la cause la plus fréquente de cécité légale chez les adultes de moins de 50 ans, une information qu’une grande majorité de la population espagnole ignore.

De ce sondage, auquel ont participé 1000 personnes de 30 à 65 ans, il ressort également que seulement près de 3 personnes sur 10 (26%) savent avec précision qu’un patient atteint de diabète doit se soumettre à un examen ophtalmologique au moins une fois par an, et seulement 32% avait entendu parler de la rétinopathie diabétique.

En ce sens, les adultes plus jeunes, entre 30 et 49 ans, sont ceux qui considèrent pour la plupart, de façon erronée, que le glaucome est la principale conséquence de la rétinopathie diabétique.

Le président de la Fédération espagnole du diabète (FEDE), Andoni Lorenzo, a affirmé que: « La prévention doit être le chemin à suivre pour éviter d’éventuelles complications liées au diabète. En particulier, à la lumière des résultats de ce sondage qui révèle que, bien qu’une grande majorité des citoyens sache que la cécité est une éventuelle complication liée à cette pathologie, seulement 26% connaît la recommandation officielle de se soumettre à un examen ophtalmologique une fois par an, ce qui est alarmant, c’est pourquoi nous devons travailler pour que ce pourcentage grandisse ».

Le professeur Ruiz Moreno a souligné l’importance du diagnostic précoce: « En ce sens, des campagnes de criblage parmi les patients diabétiques par le biais d’une photographie du fond de l’œil avec des rétinographes sont organisées en Espagne. Ainsi, si la rétinopathie est diagnostiquée de manière précoce avant l’apparition de symptômes, le patient est orienté vers l’ophtalmologue pour la réalisation d’examens spécifiques de diagnostic de l’œdème maculaire, qui est détecté par le biais d’une tomographie par cohérence optique, un test très fiable qui n’entraîne aucune gêne pour le patient ».

Le principal traitement appliqué dans l’actualité, et le plus innovant, comme l’a fait savoir le docteur Ruiz Moreno, sont les injections de médicaments anti-angiogéniques.