Deporte y accidentes oculares boxeo

La pratique sportive est l’une des causes les plus courantes de lésions oculaires, notamment chez les enfants et les jeunes adultes. Chaque année en Espagne, des milliers de personnes souffrent de traumatismes oculaires en pratiquant un sport.

Parmi les sports à risque, on peut citer les dénommés « sports de contact » : boxe, escrime, karaté, judo, taekwondo…, qui sont les plus dangereux pour les yeux. Il convient également de mentionner d’autres sports comme le football ou le padel qui, bien que n’étant pas classés comme dangereux, peuvent aussi causer des lésions oculaires dû à des contusions causées par des coups donnés dans l’œil.

Mais les contusions ne sont pas les seuls risques auxquels peuvent être exposés les yeux durant la pratique sportive. D’autres risques associés à la réalisation d’exercice physique à l’air libre doivent également être pris en considération, tels que l’exposition excessive aux rayons ultraviolets ou l’apparition d’éventuelles altérations de la surface oculaire dû au froid, au vent ou à l’entrée d’agents étrangers dans les yeux. Les yeux doivent être protégés du soleil comme c’est aussi le cas de la peau.

De plus, les sportifs amateurs sont les plus enclins à souffrir des lésions car ils ne prennent pas toujours toutes les précautions nécessaires. C’est pourquoi il faut savoir que la prévention est la meilleure protection contre la survenue d’accidents oculaires.

Deporte y accidentes oculares boxeo

Sans oublier de se soumettre à des examens périodiques chez un professionnel ophtalmologue, un aspect fondamental pour ceux qui réalisent régulièrement un sport.

Certaines études révèlent quelles sont les lésions oculaires les plus fréquentes durant la pratique sportive. Ainsi, l’affection la plus courante est la contusion oculaire, qui survient lors d’un coup donné dans l’œil, qui, comme nous l’avons déjà dit, est d’ordinaire plus fréquente chez des patients qui pratiquent un sport de contact.

D’autre part, la contusion oculaire peut donner lieu à des diagnostics secondaires avec de plus graves complications. Bien que le pourcentage de diagnostics secondaires est très inférieur, ceux-ci peuvent être cliniquement significatifs: déchirure de la rétine, hémorragie du vitré et décollement de la rétine, décollement postérieur du vitré, lésion des voies lacrymales ou cataracte traumatique. En plus des traumatismes par contusion, d’autres affections qui peuvent généralement survenir sont des traumatismes de l’épithélium cornéen, des lacérations conjonctivales et des hémorragies sous-conjonctivales, entre autres.

Les patients présentant un diagnostic secondaire grave doivent être suivis en permanence par l’ophtalmologue.