temblor-en-el-ojo-que-es-y-por-que-se-produce

Les yeux peuvent parfois souffrir de contractions spasmodiques involontaires du muscle orbiculaire. Ce tremblement de l’œil involontaire est un phénomène qui reçoit le nom de blépharospasme. Il se caractérise par un clignotement incontrôlable, la fermeture répétitive des yeux et, dans des cas très sévères, la perte de vision.

Quelles sont les causes?

Le blépharospasme est une contraction musculaire involontaire très courante. Les causes de son apparition peuvent être une altération neurologique fonctionnelle du système nerveux central, des effets secondaires de certains médicaments, le manque de lubrification de la surface oculaire ou une commotion cérébrale.

Les facteurs les plus courants qui peuvent causer des spasmes du muscle de la paupière sont la fatigue, le stress et la caféine. La plupart des personnes qui connaissent ce type de blépharospasme occasionnel rapportent qu’il s’agit d’un problème très gênant.

S’il commence à l’enfance, il est fréquent qu’il s’étende à différents groupes musculaires. C’est pourquoi le diagnostic et le traitement précoce de cette affection sont deux aspects clés pour éviter des complications associées aux postures anormales répétitives.

Peut-on éviter le blépharospasme?

Il a généralement lieu lors d’épisodes périodiques. Et il disparaît presque toujours sans aucun traitement au bout d’une semaine environ. Jusqu’alors, les conseils suivants peuvent être utiles:

  • Dormir plus.
  • Réduire l’ingestion de caféine.
  • Lubrifier les yeux avec des gouttes ophtalmiques.

Si les spasmes faciaux sont intenses ou durent longtemps, il est possible de les contrôler par le biais de petites injections de toxine botulinique.

temblor-en-el-ojo-que-es-y-por-que-se-produce-2

 

Le blépharospasme peut entraîner des complications, comme des lésions permanentes de l’œil causées par une contusion de la cornée non diagnostiquée, ce qui est cependant rare. Toutefois, nous conseillons de consulter un docteur dans les cas suivants:

  • si le blépharospasme se prolonge au-delà d’une semaine.
  • si les spasmes ferment totalement la paupière.
  • si les spasmes touchent d’autres parties du visage.
  • en cas de rougeurs, gonflement ou sécrétion d’un œil ou chute involontaire de la paupière supérieure.

Traitements pour cas sévères

En fonction du facteur à l’origine de son apparition, il existe différents traitements pour traiter le blépharospasme. Le plus courant consiste à recommander le port de lunettes de soleil, des traitements lubrifiants ou des médicaments. Des injections de toxine botulinique peuvent également être prescrites afin de réduire la transmission d’impulsions électriques des terminaisons nerveuses aux muscles pour soulager les spasmes.

Si l’administration de médicaments n’améliore pas le problème, il existe une technique chirurgicale appelée myectomie du muscle orbiculaire. Cette chirurgie permet d’éliminer totalement ou partiellement les fibres musculaires de la paupière. Ainsi, les terminaisons nerveuses hyperactives n’ont plus de muscles à stimuler et les spasmes s’en trouvent soulagés.

Le traitement du blépharospasme doit être réalisé par un ophtalmologue spécialisé en chirurgie plastique oculaire.